Pourquoi faire une thérapie de couple ?

Un couple traverse souvent des moments heureux, mais c’est aussi des moments difficiles qui peuvent tellement affecter les partenaires que se réunir peut être compliqué. Il faudra alors faire appel à une thérapie de couple. Qu’est-ce que c’est une thérapie de couple en vrai et pourquoi la faire ? À ces questions, cet article apportera des explicitations !

Continue reading « Pourquoi faire une thérapie de couple ? »

Où acheter des produits de CBD en toute légalité ?

Connue sous l’appellation de CBD, le cannabidiol est une substance issue du cannabis. Il est connu aujourd’hui comme ayant des effets positifs sur les personnes qui l’utilisent. Le CBD est considéré comme une substance de médecine douce. Il faut rappeler  que son taux en THC est très faible, quasiment inexistant. Beaucoup de boutiques proposent des produits à base de CBD. Pour éviter de consommer des produits avec plus de 1 % de THC, il faut connaître les bons points de vente. Découvrez donc dans ce focus où acheter du CBD légal.

Une boutique verte

Aujourd’hui, on note des avis positifs sur l’usage de CBD à des fins de bien-être ou de soins corporels. Alors, tout le monde veut produire et vendre du CBD. Il est vrai que le CBD a des effets positifs sur le consommateur. Mais si tout cela est possible, c’est parce que le taux de THC contenu dans le produit à base de CBD est moins de 1 %. Cela  veut dire que si vous consommez de CBD avec un taux supérieur à 1% de THC, vous êtes dans l’illégalité. Et donc, vous risquez d’avoir maille à partir  avec la justice.

Mais ce qui est aussi très important, c’est qu’en consommant un produit CBD à fort taux de THC, vous vous  exposez aux effets psychoactifs du produit. Ainsi, vous risquez d’avoir les mêmes comportements qu’une personne qui a pris de la drogue. C’est pour cette raison que vous devez aller vers les boutiques légales pour votre achat cbd . De cette façon, vous pouvez être sûr que vous achetez vos produits CBD en toute l’égalité.

L’atout du CBD

Il est prouvé que le CBD joue un rôle important dans le traitement de certaines pathologies sans provoquer chez le patient des effets indésirables.  Pour les personnes qui souffrent d’épilepsie, le CBD constitue un bon allié. C’est aussi le cas de la maladie de Crohn. Chez les patients atteints d’une inflammation auto-immune des intestins, l’utilisation du CBD permet de soulager les diarrhées, les nausées et les vomissements. Pour les problèmes de sommeil et d’anxiété, le CBD semble aussi être efficace. En fait, cela permet de se décontracter lorsque l’on est trop stressé. Le CBD a aussi un effet antalgique. Il sert de calmant aux douleurs musculaires, aux contractions musculaires. Il est utilisé par des sportifs de haut niveau pour  vite récupérer après avoir fourni beaucoup d’efforts.

Le CBD sous plusieurs formes

Sur le marché, le CBD est présent sous plusieurs formes. Si vous aimez fumer, vous pouvez retrouver le CBD sous forme d’herbes séchées. Mais si ce n’est pas le cas, vous pouvez l’avoir sous forme de complément alimentaire. C’est-à-dire sous forme d’huile ou de gélule. Outre ces formes très populaires, le CBD est aussi présent sous forme d’aliment. En pâtisserie, vous trouverez des pâtes et des cookies faits à base de CBD. Il y a également des boissons comme le thé, la limonade et le miel qui sont produites à base de CBD. Côté cosmétiques, le CBD est présent sous forme de pommade et de baume.

 

Uptodate, le logiciel d’aide à la décision clinique

L’intelligence artificielle a rendu possible, la mise en place des systèmes experts. Un système expert, étant un logiciel robot qui se sert d’un ensemble de données pour résoudre des problèmes généralement traités par un humain expert, il se trouve être bien utile à un domaine aussi précieux que la médecine. Les systèmes experts appliqués à la médecine, sont des SADM. En savoir plus sur les SADM et sur UPTODATE, le plus célèbre SADM du moment.

Continue reading « Uptodate, le logiciel d’aide à la décision clinique »

Tour de taille ou IMC : quelle méthode pour déterminer sa corpulence ?

La mesure de sa corpulence, se fait en utilisant soit la méthode de l’IMC ou la mesure du tour de taille. Chacune de ces méthodes permet d’avoir des données que l’on compare aux valeurs de référence, afin de connaître son état de santé. Découvrons laquelle de ces deux méthodes, permet de déterminer avec précision la corpulence.

Continue reading « Tour de taille ou IMC : quelle méthode pour déterminer sa corpulence ? »

Comment surmonter l’anorexie ?

Il est fort probable que vous ayez déjà rencontré quelqu’un qui, à l’heure du repas, ne prend rien ou mange très peu. Cette personne vous a peut-être donné des raisons comme « Je n’ai pas faim », « Je ne veux pas prendre plus de poids »… Sachez que ces comportements traduisent un trouble connu sous le nom de l’anorexie. C’est une maladie complexe, mais détendez-vous… elle se soigne ! Dans le présent article, vous allez découvrir comment surmonter l’anorexie.

Qu’est-ce que l’anorexie ?

L’anorexie peut se définir comme une maladie qui se manifeste par une diminution, voir une disparition de l’envie de manger. Dans ce cas, les personnes anorexiques font preuve d’un refus systématique et catégorique de s’alimenter. Sinon, elles adoptent des pratiques de consommation restrictives en sélectionnant leurs repas. Cette première forme d’anorexie est appelée anorexie simple ou atypique. C’est le type le plus commun. C’est un phénomène physiologique qui survient souvent suite à une maladie. Il s’agit généralement des maladies chroniques inflammatoires ou d’une infection. Les personnes qui en souffrent n’ont pas forcément un faible poids.

Ce type d’anorexie se distingue de l’anorexie mentale qui, quant à elle, est un trouble du comportement alimentaire. Les personnes qui en souffrent font très attention à leur poids. Elles veulent à tout prix maintenir un poids faible et sont continuellement en lutte contre elles-mêmes. Il y en a qui s’adonnent à des activités physiques importantes. L’anorexie mentale peut aussi se manifester par une ingestion importante d’aliments, suivie de vomissements provoqués ou de prise de purgatifs. On parle alors d’anorexie boulimie.

Qui peut souffrir d’anorexie ?

Généralement, l’anorexie s’observe plus chez les femmes que chez les hommes, surtout chez les adolescentes. Certaines activités sportives et professionnelles sont de potentiels facteurs de déclenchement du trouble. En effet, la gymnastique et la mode, par exemple, sont beaucoup exigeantes et demandent un corps mince. La maladie est alors rapidement contractée par les gymnastes, les danseuses, les mannequins qui s’obligent à des restrictions alimentaires. La maladie peut être aussi génétique, donc transmise au sein de la famille.

De plus, certaines personnes qui ne s’apprécient pas comme elles sont. Elles  ont une profonde perte d’estime de soi. Éprouvant de la honte et du dégoût pour leurs corps, elles se laissent facilement aller à des restrictions alimentaires. En outre, un individu ayant subi un traumatisme psychologique (la perte d’un être cher, une déception amoureuse, un échec imprévu…) peut souffrir d’anorexie. Mais souvent dans ces cas, cela ne dure pas.

Comment soigner l’anorexie ?

Les conséquences de l’anorexie sur la santé d’un individu peuvent être mineures comme majeures. Les pertes de poids peuvent être rapides. Il y a aussi les pertes de cheveux, l’arrêt des règles, l’infertilité, les maux de tête, les troubles de vue, les vertiges. Les douleurs abdominales, les faiblesses musculaires, une minceur très poussée qui révèle les os sont aussi remarqués.

Pour éviter d’en arriver à ces extrémités, se faire soigner est vraiment primordial. Le traitement principal consiste à constituer un environnement de soutien au malade. Ceci appelle à impliquer la famille et l’entourage. Il faut passer par le dialogue pour conscientiser l’anorexique. Il est inutile d’utiliser la force ou les punitions. Dans quelques cas, il faut un environnement paisible et des activités de motivation. On peut essayer de réapprendre le plaisir de manger en réalisant ou en commandant ses plats préférés.

L’anorexique doit avoir recours aux fruits, aux noix, aux légumes et avancer graduellement en ajoutant d’autres aliments. Il doit accepter de participer à des journées informatives ou des séminaires sur l’anorexie. Parfois, il faut qu’il s’éloigne de son environnement pour découvrir de nouveaux horizons. Cela  influence positivement sa guérison. Au besoin, il faudrait un traitement médical et un suivi complet. Dans ce cas, le malade peut être hospitalisé.  Le suivi par  un psychologue-psychothérapeute, un diététicien, un psychiatre, un service hospitalier peut parfois suffire.

La boulimie : est-ce une maladie ?

Connue depuis l’antiquité comme un comportement alimentaire exagéré, la boulimie touche un grand nombre d’individus. Elle se répand de plus en plus. Elle est parfois très grave et peut s’avérer mortel. Est-ce une maladie ? De quoi s’agit-il concrètement ? Si vous désirez vous informer sur le sujet, cet article vous en donne l’occasion.

Qu’est-ce que la boulimie ?

Tout comme l’anorexie mentale et l’hyperphagie, la boulimie est un trouble du comportement alimentaire. C’est en fait une maladie caractérisée par l’excès alimentaire qui touche beaucoup plus les jeunes filles que les jeunes garçons. Les personnes atteintes se retrouvent incapables de contrôler leur régime alimentaire. Elles peuvent consommer une quantité énorme de nourriture au point de vomir et se rendre malade. Cependant, il existe trois sortes de boulimie. Il y a l’anorexie boulimique, la boulimie vomitive et la boulimie non vomitive.

Comment se manifeste la boulimie ?

La boulimie se reconnaît par plusieurs symptômes mais tous centrés sur la perte totale de contrôle sur l’alimentation. Ces symptômes apparaissent dans la plupart des cas à la fin de l’adolescence. On ne peut diagnostiquer la maladie qu’en moyenne six années après le début. Au début, la personne concernée fait face à la phase de suralimentation. À  ce stade, elle consomme avec exagération tout ce qu’il y a comme nourriture, notamment les aliments sucrés et riches en calorie.

Ensuite, suivront des moments de jeûne dans le but d’équilibrer le poids. Une personne boulimique aura également tendance à provoquer elle-même des vomissements après un excès de prise de nourriture. Elle fera recours aux lavements ou encore à la prise abusive de laxatifs et de diurétiques. Toujours dans le but d’équilibrer son poids, le malade fera de façon intensive des activités sportives. S’ensuivront des sautes d’humeurs, l’isolement, la tristesse, la honte, l’irritabilité ou encore la culpabilité.

La culpabilité et la honte font que la personne malade a de difficulté à se présenter devant un médecin pour une consultation. Or, plus tôt la maladie est détectée, et plus grandes sont les chances de guérison. Pour être sûr qu’une personne souffre réellement de ce trouble, le médecin fera une série d’examen (cardiaque, osseux, rénal, dermatologique, dentaire, gastro-intestinal…). Il va également demander un test de dépistage appelé EAT-26.

Quelles sont les causes de la boulimie ?

Les causes de la boulimie ne sont pas connues avec exactitude jusqu’à ce jour. Par ailleurs, de nombreuses hypothèses essayent de donner des explications à la provenance de la boulimie. Pour certains, la boulimie peut être génétique, social ou psychologique. Pour d’autres, elle peut être causée par des facteurs neuroendocriniens ou familiaux. En effet, les études montrent qu’il y a possibilité d’être atteinte lorsqu’on vient d’une famille dans laquelle un membre est boulimique. Il y a également un risque quand il s’agit des jumeaux monozygotes.

Quelles sont les conséquences de la boulimie ?

Lorsque la boulimie connaît une évolution importante, elle entraîne de sérieuses complications. En effet, le fait de toujours vomir après un excès de consommation de nourriture peut provoquer une brûlure de l’œsophage. Cela peut aussi causer des troubles cardiaques, la baisse du taux de potassium… La prise abusive de laxatifs entraîne plusieurs conséquences dont la constipation, la baisse du taux de sodium, la déshydratation, etc. En résumé, chacune des actions menées pour équilibrer la prise de poids présente des conséquences graves sur la santé du boulimique.

Quels sont les traitements possibles ?

Il n’y a que des traitements pour la boulimie ; il n’existe pas de moyen fiable pour la prévenir. En effet, pour traiter cette maladie, plusieurs années de prise en charge sont indispensables. Il faut commencer par la psychothérapie afin de réduire les troubles. Ensuite, des médicaments pourront être prescrits. Comme médicaments, il y a les antidépresseurs. Il faut noter que tous ces traitements n’auront leur effet que si le patient s’implique réellement.

Les pharmacies en ligne : l’alternative pour avoir des médicaments non génériques ?

Les e-pharmacies connaissent un essor remarquable depuis ces dernières années. Elles sont aujourd’hui perçues comme un prolongement d’officines tenues par les pharmaciens certifiés.  Ces derniers ont des autorisations légales d’un tel commerce. Pour plus d’assurance et de crédibilité, l’auteur de cette activité sur internet doit être en mesure d’établir une référence. Aussi, il doit pouvoir fournir des informations sur l’officine à laquelle il est rattaché. Il n’est pas rare de manquer dans une pharmacie physique un médicament. Pour combler le vide, on se rabat généralement sur les pharmacies en ligne. Ces dernières sont-elles devenues l’alternative pour avoir des médicaments non génériques ? Réponses dans cet article.

 

Les instances pharmaceutiques en ligne

Après la diffusion de l’arrêté qui encadre la vente des médicaments en ligne, les boutiques en ligne proposent un vaste choix d’articles. On y retrouve même des produits de soins et d’hygiène. Ces pharmacies en ligne exposent une catégorie de produits que l’on peut trouver dans une officine physique. Il serait prétentieux de croire qu’elles sont créées pour satisfaire la demande des patients voulant acheter des médicaments non génériques et sans ordonnance.

L’ingéniosité dans le secteur a permis de mettre en place un système d’ordonnance électronique pour combler les attentes des clients. De plus, il est possible de demander sur certains sites que les médecins commandent les médicaments pour leurs patients. Ces procédés sont acceptés dans certains pays, et pas dans d’autres. Toutes les dispositions sont prises pour préserver la confidentialité du client par rapport à sa demande. La garantie de se faire livrer sans aucun moyen de contact est aussi l’un des caractères avantageux proposés  sur cette pharmacie en ligne .

Pourquoi acheter les médicaments en ligne ?

Certains patients peuvent éprouver de la gêne en public à étaler leur besoin d’acheter un produit contre une pathologie. Au nombre des maux qui pourraient faire honte, il y a l’impuissance sexuelle ou une maladie contagieuse. La pharmacie en ligne permet d’éviter aux patients de se retrouver dans une situation embarrassante ou même estimée honteuse. On pense que, dans le hall d’une pharmacie physique, les clients en attente se préoccupent de ce que prennent les autres. On est sujet des regards parfois insistants des autres. En clair, il est parfois difficile pour certaines personnes d’acheter certains produits pharmaceutiques en public.

Avec les nombreuses possibilités d’achats en ligne, on peut donc désormais acheter tout type de produit pharmaceutique en toute confidentialité. Le fait de ne pas être en contact avec une personne permet de ne ressentir aucune gêne. Les plateformes présentent les différentes catégories d’articles. Elles disposent aussi d’un outil de recherche qui permet d’affiner la demande et de gagner du temps. Elles sont régies par les procédures de n’importe quel site de e-commerce. Les articles sont après livrés à une adresse renseignée par le client. Lorsque l’on se rend sur le site d’une pharmacie en ligne, les produits disponibles sont vendus par un pharmacien. Ce n’est donc pas un quelconque individu vendant des articles sur le web qui s’occupe de cette pharmacie à distance.

 

Furoncle, qu’est-ce que c’est et comment s’en débarrasser soi-même ?

Le furoncle est un trouble dermatologique aussi désagréable qu’exténuant. Il est quand même possible de s’en débarrasser rapidement. Comment ? On en parle dans cet article.

Furoncle : définition et causes

Le furoncle est un bouton gros et douloureux. Il s’agit le plus souvent de la manifestation d’une infection bactérienne profonde du follicule pilo-sébacé. À son apparition, il est dur et de couleur rouge. Peu à peu, il devient un bouton de pus, contenant du pus avec une tête blanche appelée pustule. On peut retrouver le furoncle sur n’importe quelle partie du corps. Ainsi, il y a le furoncle fessier ou encore le furoncle visage. Il en est de même pour les zones comme les cuisses, les épaules ou les aisselles et qui occasionne une douleur dans les aisselles.

La bactérie responsable de l’apparition des furoncles est le staphylocoque doré qui est une bactérie ubiquitaire. Les furoncles peuvent survenir chez tout le monde. Toutefois, il y a des personnes qui y sont plus exposées que d’autres. Il s’agit notamment des adolescents, des hommes, des personnes obèses, des personnes souffrantes du diabète sucré, des immunodéprimés. Il y a également les personnes présentant un problème de peau propice aux infections cutanées et les patients sous corticoïdes. D’autres facteurs sont : hygiène douteuse, piqûres ou blessures cutanées infectées, frottements répétitifs et rasage effectué mécaniquement.

La prévention et le traitement

Il n’y a pas de mesure préventive standard contre les furoncles. Toutefois, adopter une bonne hygiène de vie et nettoyer puis désinfecter les coupures sont des pratiques à adopter. De même, il est conseillé de changer périodiquement le linge, les rasoirs et les serviettes tout en évitant de les partager.

Le traitement du furoncle consiste généralement à observer des règles d’hygiène strictes à appliquer chaque jour. En plus, le bouton infecté doit être soigneusement lavé avec de l’eau et du savon quotidiennement. Il doit être désinfecté à l’aide d’un antiseptique local. Comme antiseptique, on peut utiliser de la chlorhexidine aqueuse par exemple. Le furoncle doit ensuite être protégé avec un pansement bien propre.

Il est important de se laver correctement les mains avec de l’eau et du savon avant les soins et aussi après. Ce traitement local convient pour les furoncles simples ou isolés et peut aisément se faire chez soi. Cependant, dans les cas d’anthrax, de récidives de furoncles fréquentes, de furonculose…, une prise en charge par le médecin s’impose.

Les gestes à éviter

Il est formellement interdit de percer, de triturer, de casser et même de toucher à plusieurs reprises le furoncle. En effet, le furoncle peut s’avérer très contagieux aussi bien pour le porteur que pour son entourage. En touchant le furoncle, il peut facilement le faire passer sur une autre partie de son corps et aussi contaminer son entourage. Le mot d’ordre est donc le lavage rigoureux des mains à tout instant.

À quoi servent les mesures d’hématocrite ?

Indispensable pour apprécier les constituants du sang, l’hématocrite est un examen aussi important que le taux d’hémoglobine. Si vous voulez savoir ce à quoi sert ce type d’analyse, alors cet article est le vôtre.

Qu’est-ce que l’hématocrite ?

L’hématocrite est un rapport entre le volume total occupé par les hématies dans le sang et le volume total de sang. C’est un examen de laboratoire et le résultat est donné en pourcentage. Le taux d’hématocrite est évalué lorsque l’on réalise l’hémogramme. Encore appelé Numération Formule Sanguine, cet examen permet de connaître la qualité et la quantité des constituants du sang. Il s’agit notamment des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes sanguins. La mesure du taux d’hématocrite nécessite la mesure d’autres constantes sanguines comme le taux d’hémoglobine. L’hématocrite renseigne en outre sur des valeurs comme le CCMH (Concentration corpusculaire moyenne en hémoglobine) et le VGM (volume globulaire moyen).

Pourquoi doser l’hématocrite ?

Bien qu’étant un examen complémentaire à d’autres analyses du sang tels que la numération des globules rouges, l’hématocrite peut être dosé :

– pour une prévention, c’est-à-dire un contrôle à titre préventif des problèmes sanguins

– lors d’une déshydratation qui se manifeste par l’absence d’urine ou de sueur, une intense soif, la bouche et les lèvres sèches

– pour vérifier qu’il n’y a pas de polyglobulie (affection qui se manifeste par des rougeurs de la peau, le vertige, des céphalées, des troubles de la vue, des irritations en présence de l’eau)

– pour vérifier qu’il n’y a pas d’anémie.

L’interprétation des résultats

Il existe des valeurs normales pour le calcul du taux d’hématocrite. En effet, pour les enfants, c’est de 31 à 44 %. Chez la femme, c’est de 36 à 45 % et chez l’homme, c’est de 41 à 51 %. Ainsi, si la valeur trouvée est très basse, cela signifierait qu’il y a un très petit nombre d’hématies dans le sang. La cause dans ce cas est multiple. Il peut s’agir d’une :

– anémie aplasique : fabrication insuffisante d’hématies

– anémie ferriprive : une anémie causée par le manque de fer

– anémie hémorragique : provoquée par une grande perte de sang

– anémie hémolytique : en raison d’une destruction rapide des hématies.

Toutefois, le diagnostic reste à être complété en effectuant d’autres analyses. Il peut arriver qu’un même individu ait une hémoglobine basse, un TCMH bas et un CCMH bas.

Dans le cas d’un taux d’hématocrite très élevé, c’est-à-dire un nombre très élevé d’hématies dans le sang, cela peut être due :

– à une cardiopathie dite congénitale

– à des maladies pulmonaires

– à la maladie de Vasquez

– à une déshydratation intense

– au tabagisme

– à un séjour en haute altitude.

Nous espérons que cet article vous aura aidé à mieux comprendre la notion de mesure d’hématocrite.