2 visiteur(s) et 0 membre(s) en ligne.          ·      Recherche
   Bonjour   ·   Identifiez-vous  ·  Créer un compte   ·  Soumettre un article    
Menu
  • ACCUEIL

  • NOS RUBRIQUES

  • La bibliothèque


  • Ecrire un article
  • NOUS ECRIRE


  • Votre compte
  • Annuaire interne

  • FORUM

  • FAQ - Questions
  • Un site ?
  • Charte
  • Plan du site

  • Faire connaitre
  • Nos bannières


  • Administration


  • Lettre d'information


    Votre adresse E-mail



    Recevez par mail les nouveautés du site.


      "Petit corps"
      Posté le Friday 27 February 2009 @ 06:38:16

    Visiteur écrit "
                                                                                   
    Que peut signifier un corps frêle d’anorexique ?   
                                                                                   

    Un billet de Vittoria Pazalle, ...pour vous !



    Le site de Vittoria : ici

    Pour ne pas déranger, il prend le moins de place possible.

    Pour ne pas se faire remarquer, il disparaît de plus en plus.

    Pour ne pas attirer l’attention, il fait de petits gestes.

    Pour s’endurcir, il s’accorde le moins d’importance possible.

    Pour s’apaiser et se protéger des conflits intérieurs, il bouge sans cesse pour éviter de penser et de ressasser des idées noires particulièrement virulentes dans ce type de troubles du comportement.

    Par peur des conflits extérieurs (dont le jugement d’autrui) et d’une sensibilité si extrême qu’elle en est douloureuse, il crée inconsciemment plus de distance avec les autres avec notamment un mode de pensée essentiellement « mental ».

    Pour se rassurer, en contrôlant son appétit, il a l’impression de contrôler sa vie émotionnelle et ses tourments multiples et complexes.


    Pour ne pas (ou ne plus) attirer la concupiscence des hommes ainsi que la jalousie ou les remarques des femmes, il devient asexué.

    Par peur de se positionner dans le temps et de courir de risques, il devient entre deux âges, mi enfant mi adulte.

    Pour être sûr de ne plus être trahi et rejeté, il se tait, s’isole, voire peut finir par rejeter le premier.

    Pour se calmer, il se tâte pour vérifier qu’il reste sec et nerveux, voire pour savoir s’il vit bien dans « ce » physique qui lui paraît toujours si lourd et si encombrant dans la tête.

    Pour tenter de faire taire un sentiment de culpabilité omniprésent et obsessionnel, il se refuse le moindre plaisir.

    Un corps « frêle » par l’apparence peut dissimuler de « grands » maux. Or paradoxalement plus ce corps semble fragile, plus il en assume (et en a assumé) – en silence – dans la vie.

    Pour sortir de ce peu de place que l’on s’accorde, il faut oser se faire aider pour apprendre à s’affirmer, enfin s’estimer, prendre des risques et surtout enfin se faire confiance.

    Ce virage commence notamment par l’acceptation d’éradiquer ce sacro-saint désir de se débrouiller seul car il existe réellement des personnes spécialisées dans les TCA (Troubles du Comportement Alimentaire) et d’oublier des désirs impossibles comme la perfection et une justice inaltérable.

    L’ego est un ami quand il nous aide à nous tenir debout et persévérer, mais quand il nous isole du monde, il faut oser lui faire barrage. Notamment le fait de se confier à un tiers peut être selon l’ego une faiblesse, voire une honte, or cela est en fait un acte tout simplement normal pour apprendre à prendre de la distance par rapport à ses émotions et donc relativiser quand on a des soucis. En outre, en osant enfin s’exprimer, on peut même découvrir que grâce aux « mots » (qui peuvent se révéler si durs parfois), on peut trouver l’origine de ses « maux ».

    Ou encore comment peut-on finalement se sentir encore « humain » si l’on coupe tous contacts physiques et sociaux avec les autres ? Ne devient-on pas « humain » grâce aux liens que l’on tisse au fur et à mesure. Or en rompant les contacts avec autrui, à cause de l’obsession dévorante d’être parfait et des peurs viscérales telles qu’échouer ou être rejeté, sans même en prendre conscience, on finit tout simplement par perdre le contact avec soi-même. Même si les conflits tourmentent en permanence, si l’on apprend à gérer ses émotions, ils peuvent devenir une source enrichissante de repères pour mieux se connaître.

    En s’épaississant de « l’intérieur », on ose prendre plus de la place à « l’extérieur ». Et grâce à une thérapie, une petite souris, apeurée et tapie dans son terrier peut apprendre à devenir un bel aigle qui, malgré les aléas des vents, prend plaisir à voler et découvrir sans cesse de nouvelles contrées. Cela est tout à fait possible grâce à de la patience et enfin un peu d’indulgence envers soi-même.

    Et si on accepte d’accorder du temps, de l’indulgence et le pardon aux autres, il est temps d’en faire de même pour une personne précieuse et pleine de richesses (comme en témoigne sa très grande sensibilité), soit tout simplement soi-même.

        Vittoria PAZALLE



    Vittoria est l'auteur du livre
    " Anorexie et boulimie : journal intime d'une reconstruction " 
    aux Editions Dangles

    Elle anime un site 
     www.vittoria-pazalle.com
    où vous retrouverez différents articles qu'elle a écrit.



    "


    Liens Relatifs


    .:Page >> Super-Cache:.

    Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés, le reste @ anorexie-bretagne.info
    Ce site a été construit avec NPDS et est hébergé par MEDICALISTES, hébergeur associatif de sites santé.
    Syndication de vos News via www.votre_site/backend.php

    REFERENCEMENTS
    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Annuaire et Guide de Bretagne, www.webbreton.com< >ViaOuest!< > annuaire< > Moteur de Recherche. Inscription Gratuite.< > Assofrance.net
    Referencement Gratuit< > Référencement< > www.meilleurduweb.com : Annuaire des meilleurs sites Web.< >< >Annuaire ArmoriKan< >seek moteur de recherche< >seek moteur de recherche

    temps de chargement: 1513074070.01 seconde(s)